• Service Psychologique


    Pour protéger vos enfants des abus sexuels, suivez les règles d’or suivantes :

    • Une communication positive avec l’enfant sur la sexualité suppose un esprit d’ouverture, de confiance et un climat sécurisant et rassurant. Lorsque votre enfant vous questionne sur la sexualité, faites-le d’abord parler un peu avant de répondre :
      « Qu’en penses-tu, toi ? »
      « Que sais-tu à ce sujet ? »

    Vous pourrez évaluer son niveau de connaissance et de vocabulaire.

    • Il n’est jamais tôt pour apprendre à l’enfant la règle « Ton corps est à toi et personne n’a le droit de le toucher ».
    • Enseigner à l’enfant de ne pas permettre à n’importe qui de regarder ou de toucher les parties de son corps généralement couvertes par ses sous-vêtements. Et lui non plus ne doit ni regarder ni toucher les parties d’autrui, même si on lui demande de le faire.
    • Apprendre à l’enfant à dire NON à tout contact physique inconvenant, à s’éloigner des situations dangereuses et à parler à un adulte de confiance dès que possible.
    • Donner le droit à l’enfant de refuser un baiser ou une caresse, même venant d’une personne qui l’aime.
    • Enseigner à l’enfant à distinguer un mauvais et un bon secret (une surprise) Un secret qui le rendrait inquiet, triste, mal à l’aise, qui lui ferait peur n’est pas un bon secret. Il ne doit pas être gardé mais partagé  avec un adulte de confiance.
    • A savoir que les délinquants sexuels commencent par amadouer l’enfant et la personne qui a confiance en lui.
    • Eriger l’une des règles de sécurité : l’enfant doit dire à ses parents si quelqu’un lui fait des cadeaux, lui demande de garder un secret ou essaye de passer du temps tout seul avec lui et ne jamais monter dans la voiture d’un inconnu ou de n’importe qui sans l’autorisation de ses parents.
    • Dire à l’enfant que la personne qui peut lui causer du mal peut avoir l’air très normal, se comporter gentiment et se montrer affectueux et attentionné envers lui et qu’il peut s’agir d’un homme ou d’une femme.
    • Le fait d’entretenir un dialogue ouvert avec l’enfant permet de construire une relation fondée sur la confiance et accroît la probabilité que, en cas d’abus, l’enfant le révèle.
    • Si vous soupçonnez que votre enfant a subi un abus :
      • Ne montrez pas à votre enfant que vous êtes bouleversés.
      • Ne soyez pas en colère contre lui.
      • Ne soumettez pas l’enfant a un interrogatoire (vous pouvez lui demander ce qui s’est passé, quand, où, avec qui ? Mais ne lui demandez pas pourquoi c’est arrivé.)
      • Ne faites pas sentir à votre enfant qu’il a fait quelque chose de mal parce que l’enfant va sentir de la culpabilité, de l’impuissance, de la honte qui s’ajoutent à la peur de votre réaction.

    Chers parents, pour plus d’informations sur ce sujet, veuillez contacter le service psychologique.

    Nathalie I. Saikaly

    Psychologue-Psychothérapeute

    Evènements à Venir

    Nouveautés

    Au Revoir les EB6 et Bonnes vacances
    Au Revoir les EB6 et Bonnes vacances
    21/06/2017

    Les vacances chez les élèves de la 6ème débutent à part...

    Fête de fin d'année de la PS
    Fête de fin d'année de la PS
    19/06/2017

    Notre thème pour cette année étant l’écotourisme, nos ...

    Une rencontre conviviale pour se dire Au Revoir… et à l’Année prochaine !
    Une rencontre conviviale pour se dire Au Revoir… et à l’Année prochaine !
    16/06/2017

    A l’occasion de la Fête du Sacré Cœur, une messe cér&#...

    Réseaux Sociaux